Il y a un an jour pour jour, nous lancions la plateforme tepee.pro !
En un an, il s’en est passé des choses. C’est l’occasion pour moi de "faire le bilan" et de vous partager ce que j’ai appris durant cette année en 10 points.

1. La simplicité avant tout

Avant je me disais que si on ne faisait pas quelque chose parfaitement, ce n’était pas la peine de le faire. J’ai vraiment changé d’état d’esprit.
Je pense maintenant que l’important est de faire quelque chose.
De le faire simplement et avec sincérité.

L’événement que nous avons organisé l’an dernier pour notre lancement était simple. Un peu trop simple de mon point de vue de l’époque.
Un bar sympa, un buffet local 0 déchet et rien de plus.
Pas de privatisation du lieu, pas d’open-bar onéreux ou d’animations spectaculaires.

Cet événement a été un franc succès. Les invités étaient heureux, nous étions heureux, la mise en production en live avait fonctionné à merveille.
Simple à organiser et fait avec tout notre coeur, il n’en fallait pas plus pour réussir une belle soirée. Depuis j’applique ce principe dans tout ce que je fais.

Soirée d'inauguration tepee.pro - 18 octobre 2018
Soirée d'inauguration tepee.pro - 18 octobre 2018

2. Se concentrer sur la valeur

Dès le départ du projet nous avons appliqué la méthodologie lean startup.
Se concentrer sur ce qui délivre le plus de valeur, le faire fonctionner et ensuite évoluer par les observations utilisateurs.
Lorsqu’on est lancé dans une série d’évolutions, il est souvent tentant d’en faire "encore une petite". Quand on est dans le flow, difficile de s’arrêter.

Au cours de cette année, j’ai amélioré ma capacité à me poser des limites et à voir quand je vais trop loin sur certains points.
J’arrive maintenant mieux à me dire, ok on peut aller plus loin mais est-ce que ça apporte de la valeur ? Et à y renoncer si ça n’apporte pas suffisamment de valeur. Pour, pourquoi pas, y revenir plus tard lorsque c’est pertinent.

3. Accepter d’aller "doucement"

Je suis d’une nature assez impatiente, je n’arrive pas rester sans rien faire.
J’aimerais que les choses soient abouties avant même qu’elles aient commencé.

Pendant cette année, j’ai appris à tempérer mon impatience.
Ne pas aller trop vite par choix ou par obligation est une bonne chose, cela permet de garder du recul et de la mesure.

Notre stratégie de communication basée sur la recommandation est forcément plus lente à se déployer mais chaque personne que nous touchons l’est plus profondément et sur le long terme je suis certain que c’est une stratégie gagnante.

Je commence à appliquer ce mode "slow" également dans ma vie personnelle. Je prévois moins de choses dans mes journées pour ne pas courir après le temps et laisser de la place aux imprévus.

4. Apprendre, apprendre, apprendre

Tepee.pro est une école. Un bon prétexte pour apprendre de nouvelles choses.
Nous avons fait le choix d’internaliser l’ensemble des compétences nécessaires au fonctionnement de notre service.
Nous savons que sur certains points la qualité sera moins bonne que si nous payions des spécialistes pour le faire à notre place.
Notre but n’est pas d’exceller mais de se développer personnellement et d’offrir un service de qualité à nos utilisateurs.

Ma compétence principale est le développement mais j’ai toujours été intéressé par le design d’interface et l’expérience utilisateur.
Dans mes précédentes expériences, il y avait toujours une personne dédiée à ces questions UI ou UX. Je ne pouvais donc contribuer que par petites touches sur ces sujets.

Pour tepee.pro, personne dans l’équipe n’avait ses compétences. J’ai donc sauté sur l’occasion de prendre en charge l’UX/UI de notre plateforme.
J’ai pu monter en compétences sur Sketch, sur l’observation utilisateurs et l’analyse comportementale.
J’ai encore énormément de choses à apprendre pour atteindre le niveau de qualité que je souhaite pour nos outils.
Les sciences cognitives, le motion design ou les tests utilisateurs font partie des prochains sujets à étudier pour pousser encore plus loin mes compétences dans ce domaine.

5. Poser les bases avant d’agir

Du fait de mes capacités à développer, je passais souvent directement de l’étape "j’imagine dans ma tête" à "je code".
Une fois le premier jet réalisé, j'itérais jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant.
J’étais persuadé qu’en procédant ainsi je gagnais du temps.

Sous l’impulsion de mon associé Alexis, je suis revenu à un fonctionnement plus classique : Idée > Maquette > Développement
Bien que comportant plus d’étapes, ce workflow est au global plus efficace.

Il est bien plus simple et rapide de créer une interface avec Sketch qu’en code (sauf peut-être pour des interfaces d’admin standardisées mais ce n’est pas le cas ici)
Une fois les bases de l’interface posées, il est aisé de modifier des choses sans avoir l’impression de devoir tout refaire. C’est aussi plus facile de réaliser des variations et de partager avec d’autres personnes pour challenger les idées.

Et lorsqu’on sait où on veut aller, il est plus simple de bien structurer son code en mettant par exemple en lumière les composants réutilisables qui constituent l'interface et du coup être plus efficace.
Au final on travaille mieux et plus vite.

Exemple de maquettes réalisées dans Sketch

6. Transmettre, partager, inspirer

Cette année j’ai pris conscience que des choses qui me semblent basiques dans ma manière de travailler, de me comporter, de vivre ne le sont pas pour un grand nombre de personnes.

J’ai donc choisi de communiquer un peu plus sur mon travail, mes observations, mes choix.

N’étant pas un grand fan du personal branding j’ai encore parfois des freins à raconter ma vie. Pourtant des sujets comme le "0 déchet" que je pratique depuis plusieurs années, le minimalisme vers lequel je glisse doucement ou simplement la libération du travail interrogent beaucoup de gens.
Partager avec eux mes expériences peut les aider à avancer dans leurs réflexions. Je vais donc continuer à prendre la parole...

7. Tendre vers le minimalisme

Le minimalisme est un concept qui résonne en moi.
Faire mieux avec moins.
C’est un mantra concret qui peut être adapté à de nombreuses situations.

Je l’applique dans ma vie quotidienne en consommant moins mais mieux, en essayant également de travailler moins mais mieux.

Sur tepee.pro, cela se traduit par une recherche constante de simplification.
Les évolutions du design de notre app et de notre logo sont de très bons exemples.
Enlever ce qui n’est pas indispensable, simplifier en gardant l’essence pour tendre vers le minimalisme.

Evolutions du logo et icône tepee.pro

8. Etre soi-même en toutes circonstances

Dans certains contextes, il est difficile d’être soi-même.
Lorsqu’on est face à une caméra ou à un public, il est difficile d’être naturel (en tout cas ça l’est pour moi).
On veut "bien parler", faire passer les bons messages.

Cette année j’ai eu l’occasion d’être interviewé lors de 2 reportages TV.
Lors de la préparation avant le second diffusé sur Grand Lille TV, je cherchais la "meilleure" formulation pour expliquer ce qu’est tepee.pro
Plus je reformulais la phrase, moins je me trouvais naturel.

C’est là que j’ai eu un déclic. Pourquoi essayer d’être différent sous prétexte que je suis devant une caméra ou un public.
Être moi-même c’est déjà très bien, pas besoin d’en faire plus.
Alors oui je dis des gros mots, j’ai peut-être des tics de langages mais rien à f… je suis comme ça !

Interview par Grand Lille TV

9. Prendre soin de soi

En plus de mon activité sur tepee.pro, j’ai conservé une activité chez Decathlon.
Le travail que nous menons avec l’équipe de l’Add Lab pour développer l’impression 3D au sein de Decat est passionnant et m’aide également à me développer.

Mais cumuler 2 activités très prenantes n’est pas toujours facile. On manque parfois de temps pour faire tout ce que l’on souhaite.
Dans ces conditions c’est souvent l’activité physique que l’on arrête en premier.
Je l’ai parfois fait cette année et c’est une erreur.
Au contraire si on ne devait conserver qu’une seule chose ça devrait être ça.

Tout faire pour être bien dans son corps et dans sa tête doit être notre préoccupation numéro 1.
C’est le socle nécessaire à tout le reste, il ne faut jamais l’oublier.

10. Prendre soin de ceux qu’on aime

Sur ce point, je pense que j’ai encore beaucoup à faire.
Je me suis rendu compte trop tard que je n’avais pas consacré assez de temps à ceux qui comptaient pour moi.
À ma femme en particulier. Ce qui me vaut maintenant de ne plus porter d’anneau à la main gauche.

Les choses sont ce qu’elles sont, on ne revient pas en arrière mais il est important de tirer des leçons de ses expériences passées.
Je serai désormais plus vigilant pour ne pas reproduire ça avec mes filles et les personnes qui me sont chères.



En conclusion, cette année a été riche de nombreuses rencontres, discussions et challenges. Tepee.pro a évolué, grandi. Et j'ai grandi avec.
Nous avons maintenant une mission claire et ambitieuse, une identité forte, des fondations solides. De beaux challenges à relever et plein de nouvelles choses à apprendre !